Comment utiliser du faux sang dans un clip ?

Tu cherches à faire des clips vidéo artistique avec du faux sang et des effets spéciaux à tomber à la renverse. Après avoir mis tout ton cœur dans la création de ton morceau il est temps de passer à la réalisation de ton clip vidéo. On te donne quelques conseils pour préparer ton clip vidéo avec des effets spéciaux réalistes, qui vont faire décoller ta carrière de rappeur.

Pourquoi faire des clips vidéo ?

Comme tu le sais certainement déjà, ton clip est la représentation imagée de ton morceau. Il reflète ton style et est une étape importante de la promotion de ta musique. De nos jours, le support vidéo est devenu un élément clé dans la communication d’un artiste. Le clip c’est la combinaison de ta musique avec ton image. On ne te le dira jamais assez, ton image est tout aussi importante que ta musique, voir plus ! Ne néglige pas les supports visuels, les gens ont besoin de voir qui se cache derrière cette chanson qu’ils adorent écouter ! Le clip est le support idéal pour ça ! Grâce à lui, les fans peuvent découvrir et comprendre l’univers dans lequel tu baignes. En plus, le message que tu veux faire passer par ta musique aura plus d’impact s’il est illustré. Retiens que la vidéo est un support promotionnel indispensable et efficace. Mettre en image ta plus belle chanson permettra de faire découvrir ta musique à un plus grand nombre et ainsi d’augmenter tes ventes. Faire un clip, c’est d’abord un processus créatif, mais pour que le rendu soit à la hauteur de tes espérances, tu as inévitablement besoin d’un minimum de compétences techniques, d’un réalisateur et une bonne équipe.

Le scénario

Écrire un scénario ne nécessite aucune connaissance technique au préalable mais c’est une étape majeure en ce qui concerne le processus créatif. Pour trouver des idées, il faut s’être imprégné de la musique pendant un certain temps donc n’hésite surtout pas à écouter le morceau en boucle. Tu peux commencer par noter tes impressions, l’atmosphère que tu visualises, etc… Ce sera sans doute la première étape pour prendre conscience de la direction à choisir. Il existe une multitude de clips vidéo et ils ne demandent pas le même investissement. Le storyboard est une méthode utilisée en cinéma, elle permet de créer, sur papier, une histoire séquence après séquence, ce qui a pour avantage de visualiser l’ensemble des scènes à tourner et de n’en oublier aucune. L’écriture d’un storyboard ou d’un mood board est particulièrement recommandé dans le cas où vous décidez de retracer une histoire. C’est aussi une étape qui facilitera le montage final. Tu peux aussi t’inspirer de films que tu as visionnés, il ne s’agit pas de copier intégralement une scène mais il est parfois intéressant de la détourner ou tout simplement de faire “un clin d’œil” au film de référence. Sachant que l’univers cinématographique et l’univers musical se répondent souvent, cela pourra créer un impact intéressant. Pour faire un bon clip vidéo, il est important d’avoir une bonne idée. Souhaites-tu miser sur un maquillage ou plutôt sur des effets spéciaux ? Veux-tu faire une entaille sur ton visage, un impact de balle ou ressembler à un zombie ? Tu pourras trouver un peu d’inspiration sur internet ou te servir de tutoriels qui t’aideras à te décider. Pour un clip vidéo qui cartonne et faire sensation il va te falloir des effets spéciaux très réaliste. Selon le rendu que tu souhaites obtenir, le faux sang seul ne suffira pas, il te faudra également te procurer du maquillage tel que du fond de teint, du fard gras… de la Cire à modeler type Plasto-Nat chair, Du Latex liquide ou en pâte… La texture d’une plaie peut être créée sans latex ni cire, à partir de colle et de morceaux de mouchoir dédoublé ou de fibres de coton. Mais on te conseille fortement d’utiliser de la cire à modeler ou du latex liquide. Le rendu sera bien plus naturel. Tu l’as compris les combinaisons sont multiples entre les blessures par balle, les plaie ouvertes et les effets VFX tu as de quoi faire avec notre sang artificiel MAQPRO.

Le sang artificiel

Il existe plusieurs sortes de sang artificielle liquide normal ou épais. Selon la blessure ou la plaie que tu veux simuler, il te faudra une sorte de sang spécifique. On utilise plutôt le sang liquide pour des effets de blessure fraîche, impact de balle, hémorragie, plaie ouverte… Le sang épais sera plutôt utilisé pour des effets d’écoulement lent, effet coagulé… Notre coup de cœur se porte sur sang artificiel de la marque MAQPRO, spécialement conçu en France pour le cinéma et les effets spéciaux. Le faux sang alimentaire MAQPRO est très réaliste sans danger et ne tâche pas les vêtements. Si tu ne connais pas cette marque voilà une brève histoire de l’entreprise, MAQPRO à vu le jour dans les années 70 à la suite d’une rencontre inattendue avec Michel DERUELLE, le plus grand maquilleur de cinéma de l’époque, que la presse surnomme « le maquilleur des stars, la star des maquilleurs ». Les produits sont créés pour répondre au fur et à mesure aux besoins de Michel DERUELLE lors des tournages des films où il maquille toutes les stars : Elizabeth TAYLOR, Catherine DENEUVE, Sophie MARCEAU, Jean GABIN, Alain DELON, Gérard DEPARDIEU et bien d’autres Impossible de tous les citer tellement il y en a. En 2007 Une nouvelle structure MAQPRO est créée avec une double orientation commerciale : les produits effets spéciaux destinés aux professionnels ainsi qu’au monde du secourisme et toujours les produits de maquillage beauté, élaborés pour les professionnels.

Le choix du lieu de tournage

Commence par choisir un lieu qui rend bien à l’écran mais surtout choisi en fonction de la scène voulue. Si tu n’as pas d’idées de lieux en tête, réfléchis à ce que la musique que tu veux clipper t’inspire. Ça peut être dehors comme dans la rue, à la mer ou à la montagne, ou encore en appartement par exemple ! Attention toutefois, car les lieux même publics nécessitent de demander une autorisation de tournage au préalable, surtout si tu comptes utiliser du faux sang et tâcher les murs… On te conseille d’ailleurs de choisir différents endroits pour tourner ton clip. Et si tu as choisi qu’un lieu pour ton clip, il est important de le décliner en plusieurs plans afin de varier l’esthétique du clip. Tu peux faire des plans larges, des plans serrés et des plans de coupe. Décline les plans permet d’éviter un clip linéaire qui pourrait potentiellement ennuyer ton audience. Mais cela pourrait aussi être un choix délibéré ! Tout dépend de toi et de ton projet. Bien évidemment, si tu ne fais pas appel à une équipe de tournage professionnelle, assure-toi au moins d’utiliser un matériel de qualité. Pour donner du dynamisme au clip vidéo, il est préférable d’utiliser un stabilisateur du style Dji ou Ziyhun. Cet accessoire permet de capturer des images en mouvement et améliore énormément la qualité et la fluidité des vidéos mais ça demande un peu d’entraînement.

Autorisation de tournage

Il n’existe pas d’autorisation de tournage qui couvre l’ensemble du territoire français. Chaque lieu de tournage doit faire l’objet d’une autorisation spécifique. Dans certains cas, il s’agit simplement d’obtenir un accord écrit de principe, sans contrepartie financière. Dans d’autres cas, il faut également s’acquitter du paiement d’une redevance dont le montant dépend à la fois de la nature du projet et de la durée du tournage. Ce coût sera précisé au moment de la demande d’autorisation par l’organisme / propriétaire sollicité. Si tu comptes tourner ton clip en extérieur tu as tout intérêt à être en règle avec la loi certains rappeurs en ont payé les frais. En septembre 2020 un groupe de jeune rappeur tournent un clip de rap en extérieur avec des armes factices et du faux sang, la police intervient. Imagine la nuit tombe, un homme en civil qui porte un brassard de police est au sol, gisant dans son sang, blessé au visage. Autour, trois jeunes hommes portent des armes et le menacent. Ils était évidant que des passants aller forcément faire des appels a la police. Les jeunes sont donc convoqués au commissariat pour répondre d’exhibition d’armes sur la voie publique. Le parquet de Fontainebleau décidera des suites à donner à leurs agissements. Le 23 décembre 2018, les gendarmes étaient intervenus à Crouy-sur-Ourcq, où un clip de rap était en cours de tournage sans aucune autorisation de tournage. Les riverains s’étaient inquiétés de voir soixante-dix personnes rassemblées. Le rappeur Lass Lass avait été condamné à une amende de 1050 euros par le tribunal de Meaux. En février 2018, le rappeur Fianso a été condamné à quatre mois de prison avec sursis et 1500 euros d’amende pour avoir interrompu la circulation sur l’A3, à la hauteur d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en pleine heure de pointe pour filmer une scène de son clip. Tu l’auras compris pour tourner un clip vidéo en extérieur il est préférable d’avoir fait tes demandes d’autorisation de tournage afin d’être protéger de tout éventuel bourbier…

Le jour du tournage

Fait attention à être bien organisé le jour du tournage. Note l’ordre chronologique de tes plans afin de savoir exactement quoi, qui et comment filmer et dans quel ordre, lors du tournage. Ensuite, durant le tournage, on te conseille de filmer le plus de séquences possibles dans la limite du raisonnable de manière à avoir plus de choix durant le montage final. Répète plusieurs fois tes prises, car même si tu penses sur le moment que la prise est bonne, tu peux être déçu du rendu final une fois derrière l’ordinateur… cela te permettra donc au montage de choisir la meilleure séquence. La réalisation d’un bon clip vidéo peut être difficile pour une personne n’ayant pas ou peu de connaissances dans ce domaine. La meilleure solution est peut-être de confier cette tâche à des professionnels ! Oui, tu investis plus d’argent, mais si c’est pour que le résultat soit bien meilleur, ça vaut le coup.

Le montage

Le montage vidéo est une partie importante de la production de ton clip vidéo. C’est une méthode utilisée pour modifier radicalement la vidéo tout entière et en améliorer la qualité. Un bon clip vidéo, que ce soit une vidéo promotionnelle, de la musique, une vidéo marketing ou autres, doit nécessairement passer par trois étapes, La pré-production, la production et la post-production. Après avoir filmé l’ensemble de tes séquences, il sera indispensable de les transférer sur ordinateur pour ajouter des effets et ensuite monter l’ensemble. Il est aussi possible d’ajouter des effets aux scènes filmées avec le composing. Cette technique permet, entre autres, d’insérer des flashs, de l’animation et des effets de lumière supplémentaires. Il existe plusieurs logiciels tels que Motion (Apple), Flame (Autodesk), DaVinci Resolve (Blackmagic) ou After Effects (Adobe). La colorimétrie sera également très importante pour harmoniser tes scènes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.